!
!
André Rossard Président de La République Française en 2017.
La « discrimination positive » qui sera mise en place en France, aura pour objectif de maintenir ou développer une société garantissant une forme équitable de l’égalité, et de corriger les inégalités socio-économiques, afin que tous puissent y vivrent leurs différences dans le respect des autres catégories.

Discriminations positives

Moi André Rossard, élu Président de la République Française en 2017: 

Je mettrai en œuvre des politiques de discriminations positives qui seront élaborées pour évaluer, résorber , limiter,  les discriminations dont certaines catégories de population ou d'individus sont victimes .

La « discrimination positive » sera un instrument de lutte en faveur des populations ou des cultures, défavorisées, ou qui sont exclues des systèmes sociaux traditionnels.

 

LA DISCRIMINATION POSITIVE : UNE PRÉSENTATION

     La « discrimination positive » est un principe :

Il s’agit d’instituer des inégalités pour promouvoir l’égalité, en accordant à certains un traitement préférentiel, afin de rétablir une égalité des chances compromise par diverses situations handicapantes.

Il s'agit d'instituer et de mettre en œuvre des politiques de discrimination positive qui seront élaborées pour évaluer, résorber , limiter les discriminations dont certaines catégories de population sont victimes au sein de notre pays.

La « discrimination positive » sera un instrument de lutte en faveur des populations ou des cultures, défavorisées, ou qui sont actuellement exclues des systèmes sociaux traditionnels, et du pouvoir politique.

     Le problème de la discrimination positive se pose aujourd’hui de manière accrue parce que nous vivons dans des sociétés de plus en plus diverses où l’argent est devenu le point de repère établi par notre société de consommation, qui exclu tout autre points de repères, plus humains, plus sociaux, plus culturels, plus solidaires, plus fraternels, etc…

Or, les aspirations de certaines populations sont des rejets de cette société de consommation où les valeurs sont basées sur le fric, voire sur l’enrichissement de quelques privilégiés qui utilisent le système pour se constituer en lobbies puissants et influents sur le pouvoir politique.

La « discrimination positive » qui sera mise en place par le futur Président André Rossard, sera un mode de traitement différencié et préférentiel de certaines populations, pour éviter que celles-ci soient victimes de discriminations.

    Nous allons étudier avec chacune de ces populations qui sont diverses et variées, pour savoir comment, nous allons les intégrer à la société, tout en leur laissant le choix de leur vie qu’elles détermineront elles mêmes.

La « discrimination positive » a pour caractéristique fondamentale d’être temporaire

En effet, on peut concevoir les politiques de traitement différentiel des populations exclues ou défavorisées:

Soit comme des politiques permanentes, auquel cas on accordera aux individus des droits individuels ou collectifs, et on aboutira alors à une différenciation permanente des droits et des statuts octroyés aux membres de certains groupes (sans doute cela n’est-il pas souhaitable, car on court le risque d’un repli communautaire et d’une indifférence, voire d’une haine mutuelle des communautés).

Soit au contraire on envisage ces politiques de « traitement différentiel » comme des politiques temporaires, provisoires, transitoires : c’est dans ce second cas, et dans ce cas seulement, qu’on pourra parler de « discrimination positive ».

La discrimination positive sera donc une action qui vise à éliminer une inégalité passée ou actuelle subie par un groupe de personnes ou de populations, en leurs accordant temporairement certains avantages préférentiels, dans l’attente qu’elles trouvent enfin un équilibre équitable en conservant leurs différences et en développent leurs différences et leurs choix de type de vie.

La discrimination positive sera une exception au principe libéral.

Il faudra en effet désigner et cibler les population et les individus, auxquels vont s’appliquer les mesures de discrimination positive.

La discrimination positive passe par la mise en place de systèmes destinés à améliorer la représentation des différents groupes

La « discrimination positive » qui sera mise en place en France, aura pour objectif de maintenir ou développer une société garantissant une forme équitable de l’égalité, et de corriger les inégalités socio-économiques, afin que tous puissent y vivrent leurs différences dans le respect des autres catégories.