!
!
photo pour média

NON au TAFTA

Moi André ROSSARD, élu Président de La République Française en 2017, j'interviendrai à Bruxelles, pour dire STOP à ce traité TAFTA qui va s'il est signé être une catastrophe pour l'avenir de l'UE

 

ACTUELLEMENT  QUI DIRIGE l' EUROPE?

Les USA ou les multinationales?

En tout cas pas nos dirigeants nationaux.

Et encore moins le peuple.

QUAND l' UNION Européenne sera t' elle démocratique?

Quand un Président de La République Française, dira NON à ces manœuvres venant de l'autre coté de l'Atlantique?  

 

 

Lors de la pétition européenne contre TAFTA et CETA

3,2 millions d'Européennes et Européens, ont dit non aux traités transatlantiques Tafta et Ceta !

Cette alliance citoyenne, qui a déposé le 7 octobre 2015, ces 3,2 millions de signatures d'initiative citoyenne européenne, à Bruxelles: Attend une réponse politique de l’UE.

 

Les signataires de cette pétition demandent une reconnaissance de la voix de ces millions de personnes signataires

Ces plus de 3 millions d’Européennes et Européens exigent l’arrêt immédiat des négociations du Tafta (l’accord UE-États-Unis) et l’ajournement de la signature du Ceta (le traité UE-Canada, dont les négociations se sont achevées il y a un an) », déclare Johan Tyszler, l’un des animateurs du Collectif Stop Tafta en France.
« En l’espace d’un an, nous avons réuni trois fois plus de signatures que cela n’était requis afin qu’une ICE soit recevable selon les règles des traités de l’UE. Ces dernières exigent qu’un minimum de sept États membres parmi les 28 pays de l’UE atteignent leur quorum national, seuil minimum de signatures obligatoire pour validation. Or, 23 États membres ont franchi leur quorum ! » indique Susan George, membre du comité citoyen de l’ICE. Et d’ajouter :

 « Ce large succès indique l’ampleur de l’opposition croissante à travers l’Europe. Les promesses faites en termes de transparence et de consultation citoyenne doivent être suivies d’actions concrètes : une audition devant le Parlement européen doit être organisée par les institutions de l’UE, et la Commission se doit d’agir pour l’arrêt complet des négociations et de la signature de ces traités ».

C'est un appel lancé aux institutions et États membres et aux élus politiciens de l’UE pour qu’ils cessent les négociations sur le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement avec les États-Unis (Tafta), d’une part, et que l’Accord économique et commercial global avec le Canada (Ceta) ne soit pas signé, d’autre part.

Un recours contre ce rejet a également été déposé par Stop TTIP auprès de la Cour européenne de justice.