!
!
Un candidat qui vous donne la parole
La VIe République en 7 principes proposée par André Rossard

La VIe République en 7 principes

Moi André Rossard élu Président de La République en 2017.


Je programmerai pour le 1ier semestre de l’année 2020, dans la Constitution de la République l’adoption de la VIe République Française en sept principes fondamentaux.

Cette adoption se fera par un référendum, c’est à dire que ce sera le peuple qui décidera, article par article, du contenu de cette VIe République.   

Mais avant, je donnerai la parole au peuple français, et je programmerai les « États généraux de la VIe République » qui seront ouverts au début de l’année 2018.


Ces « États généraux de la VIe République », seront une étape très importante dans la constitution de la « VIe République » puisque ce sera tout le peuple français qui sera mobilisé et consulté à la préparation de cette VIe République.

Ces « États généraux de la VIe République » se dérouleront d’abord au niveau local, dans chaque quartier, dans chaque ville ou commune, ce sera vous les citoyens et citoyennes qui proposerez ce que vous en attendez, et comment vous voulez vous impliquer dans la vie démocratique. Des questions très larges vous seront posées et vous pourrez y répondre très librement, y compris formuler et répondre à vos propres questions.

Ensuite vous établirez dans chaque localité, un rapport très complet de vos discutions et vous élirez, parmi vous, votre porte parole et suppléants qui seront chargés d’aller présenter vos travaux à l’échelon supérieur, qui pourra être le canton, le département, ou toute autre forme de localisation même non juridique mais représentant un territoire culturelle défini.


Et ainsi de suite, par ces mêmes démarches démocratiques en passant par les niveaux régionaux etc…

Ce jusqu’à un niveau national, où sera élaboré plusieurs configurations de cette « VIe République ».

Ensuite des projets d’articles seront mis en forme.


Et au 1ier semestre de l’année 2020, un Référendum sera institué.

Attention ça ne sera pas un référendum traditionnel sanctionné par un vote Oui ou Non.


Ce sera des votes sur chacun des articles qui constitueront cette « VIe République »  Plusieurs configurations d’articles seront proposées aux électeurs et électrices, qui auront à se prononcer.


 

Moi André Rossard élu Président de La République en 2017. J’ai décidé que les décisions concernant les citoyens et citoyennes de la France, ne se prendraient plus d’en haut par quelques uns, mais d’en bas démocratiquement par vous tous et toutes.

.

Nous étions dans une oligarchie qui avait tous les pouvoirs, maintenant avec André Rossard,  c’est le peuple qui a pris le pouvoir. A chacun et chacune d’entre vous de prendre ce pouvoir ! Ne le laissez plus à ceux qui vous l’ont confisqué en vous faisant croire que vous étiez en démocratie.

 

La VIe République en sept principes

Proposée par André Rossard.



1 - Mettre fin à un Président qui est un représentant de parti politique.

Le Président de La république française doit être le porte parole de la voix du peuple français, et non le représentant d’un parti politique.

Cette logique s’appliquera à tout élu ( ou toute élue)

2 - Rendre au peuple le pouvoir démocratique de décider et de choisir ses représentants parmi eux.

Supprimer les partis politiques au sein desquels s’est créé une oligarchie qui a pris le pouvoir et qui ne représente même pas 1% des français

Surtout que ces partis politiques coûtent très chers financièrement à la République Française. ( voire les financements des partis politiques)

3 - Mettre en place une « démocratie participative».

C’est le peuple qui décidera, au niveau Européen, au niveau national, au niveau régional, et au niveau local.

Renforcer et amplifier la souveraineté directe du peuple, et développer la participation citoyenne, à tous les niveaux de La République..

Tout gouvernement sera formé démocratiquement. Fini les petits arrangements entre eux, et les places d’honneurs .

4 - Se doter de représentants élus plus représentatifs.

Les élus dans leur assemblée respective, seront le porte parole du peuple, ils devront rendre des comptes sur leurs actions, positions, votes, etc… . Ils devront respecter les décisions votées démocratiquement par leur électorat respectif.

Ils ne représenteront plus un parti politique, ils seront le porte parole direct de ceux et celles qui les ont élu. Ils seront libres de leur décision sauf à respecter les volontés de ceux et celles qui les ont élus. Ils n’auront plus à respecter les consignes de supérieurs.

Le cumul de tout mandat sera interdit et limité à un seul. (à tout niveau de la République)

5 - S'appuyer sur la participation citoyenne.

Cela veut dire que tous les partis politiques et leurs filiales seront dissous. Et toute oligarchie sera interdite et de fait impossible.

Tous les citoyens seront les artisans des décisions politiques, et toutes les minorités auront la parole et leurs positions seront respectées.

Aucun pouvoir autre que celui de la démocratie du peuple ne pourra continuer à exister. C’est à dire aucune catégorie professionnelle ne pourra s’octroyer un pouvoir de décision.

6 - Instaurer de nouvelles institutions qui représenteront le peuple.

Rassembler le Sénat et l’Assemblée Nationale en une seule institution, et en diminuer le nombre de représentants du peuple, tout en redéfinissant le rôle de ses élus. Supprimer le « Conseil économique Social, Environnemental » qui est un doublon inefficace qui ne sert à rien, sauf à coûter de l’argent à l’Etat.

L’objectif étant d’en diminuer les coûts de fonctionnement et les frais et rémunérations de ces élus, pour que l’Etat, par ces économies, finance en totalité les campagnes électorales de tout candidat ou candidate.

7 – Rendre la démocratie accessible à tous et à toutes.

Cela signifie, que plus aucune décision du droit de voter et du droit d’être candidat ou candidate, quelque en soit les motifs ne pourra être prononcé, même pas par un tribunal.

Cela signifie aussi, que toute personne inscrite comme électeur ou électrice, (qu’elle soit riche ou pauvre), pourra se porter candidate à toute élection.

Pour garantir l’accès du pauvre à être candidat, à égalité des chances d’être élu, cela veut dire que les moyens financiers seront pris en chargez en totalité par la République Française, pour tout candidat ou candidate. Cela veut aussi dire que lors des campagnes électorales de chacun d’eux ou elles, aucun financement, (autre que celui mis à leur disposition par la République Française), sera autorisé, et que tout financement frauduleux utilisé par un candidat ou candidate sera très sanctionné, y compris son élimination du scrutin sera une sanction possible.





 

La VIe République en sept principes

Proposée par André Rossard.



1 - Mettre fin à un Président qui est un représentant de parti politique.

Le Président de La république française doit être le porte parole de la voix du peuple français, et non le représentant d’un parti politique.

Cette logique s’appliquera à tout élu ( ou toute élue)

2 - Rendre au peuple le pouvoir démocratique de décider et de choisir ses représentants parmi eux.

Supprimer les partis politiques au sein desquels s’est créé une oligarchie qui a pris le pouvoir et qui ne représente même pas 1% des français

Surtout que ces partis politiques coûtent très chers financièrement à la République Française. ( voire les financements des partis politiques)

3 - Mettre en place une « démocratie participative».

C’est le peuple qui décidera, au niveau Européen, au niveau national, au niveau régional, et au niveau local.

Renforcer et amplifier la souveraineté directe du peuple, et développer la participation citoyenne, à tous les niveaux de La République..

Tout gouvernement sera formé démocratiquement. Fini les petits arrangements entre eux, et les places d’honneurs .

4 - Se doter de représentants élus plus représentatifs.

Les élus dans leur assemblée respective, seront le porte parole du peuple, ils devront rendre des comptes sur leurs actions, positions, votes, etc… . Ils devront respecter les décisions votées démocratiquement par leur électorat respectif.

Ils ne représenteront plus un parti politique, ils seront le porte parole direct de ceux et celles qui les ont élu. Ils seront libres de leur décision sauf à respecter les volontés de ceux et celles qui les ont élus. Ils n’auront plus à respecter les consignes de supérieurs.

Le cumul de tout mandat sera interdit et limité à un seul. (à tout niveau de la République)

5 - S'appuyer sur la participation citoyenne.

Cela veut dire que tous les partis politiques et leurs filiales seront dissous. Et toute oligarchie sera interdite et de fait impossible.

Tous les citoyens seront les artisans des décisions politiques, et toutes les minorités auront la parole et leurs positions seront respectées.

Aucun pouvoir autre que celui de la démocratie du peuple ne pourra continuer à exister. C’est à dire aucune catégorie professionnelle ne pourra s’octroyer un pouvoir de décision.

6 - Instaurer de nouvelles institutions qui représenteront le peuple.

Rassembler le Sénat et l’Assemblée Nationale en une seule institution, et en diminuer le nombre de représentants du peuple, tout en redéfinissant le rôle de ses élus. Supprimer le « Conseil économique Social, Environnemental » qui est un doublon inefficace qui ne sert à rien, sauf à coûter de l’argent à l’Etat.

L’objectif étant d’en diminuer les coûts de fonctionnement et les frais et rémunérations de ces élus, pour que l’Etat, par ces économies, finance en totalité les campagnes électorales de tout candidat ou candidate.

7 – Rendre la démocratie accessible à tous et à toutes.

Cela signifie, que plus aucune décision du droit de voter et du droit d’être candidat ou candidate, quelque en soit les motifs ne pourra être prononcé, même pas par un tribunal.

Cela signifie aussi, que toute personne inscrite comme électeur ou électrice, (qu’elle soit riche ou pauvre), pourra se porter candidate à toute élection.

Pour garantir l’accès du pauvre à être candidat, à égalité des chances d’être élu, cela veut dire que les moyens financiers seront pris en chargez en totalité par la République Française, pour tout candidat ou candidate. Cela veut aussi dire que lors des campagnes électorales de chacun d’eux ou elles, aucun financement, (autre que celui mis à leur disposition par la République Française), sera autorisé, et que tout financement frauduleux utilisé par un candidat ou candidate sera très sanctionné, y compris son élimination du scrutin sera une sanction possible.