!
!
photo pour média

L'OTAN une alliance dangereuse pour les européens.

Moi André Rossard, élu Président de La République en 2017, J’annoncerai, comme l’avait fait le Général De Gaulle le 7 mars 1966,  « le retrait de La France de l’OTAN ».

J’annoncerai, une France enfin libre, un peuple français libre, dans une nouvelle Europe libre et dynamique, totalement neutre des conflits qui ne sont pas les siens.

OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique Nord).

Le 7 mars 1966, le général de Gaulle avait adressé à son homologue américain, Lyndon Johnson, une courte lettre qui aura l'effet d'une bombe.

Il y annonce le retrait de la France de l'OTAN :

« Dans cette lettre il y écrivait que La France, considère que les changements accomplis ou en voie de l'être, depuis 1949, ainsi que l'évolution de sa propre situation et de ses propres forces, ne justifient plus, les dispositions d'ordre militaire prises après la conclusion de l'alliance.

La France se propose de recouvrer sur son territoire l'entier exercice de sa souveraineté, actuellement entamé par la présence permanente d'éléments militaires alliés ou par l'utilisation habituelle qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements « intégrés » et de ne plus mettre de forces à la disposition de l'OTAN.

La France croit devoir modifier la forme de notre alliance sans en altérer le fond ».

Dans sa brutalité, cette lettre était le fruit d'une évolution engagée de longue date par le Général de Gaulle.

Elle constituait un formidable condensé de la politique étrangère française, une politique fondée sur la doctrine de l'indépendance.


Une politique à laquelle la France a, peu à peu, tourné le dos, sous les présidences de SARKOSY et HOLLANDE.

 

 

Ni vu ni connu, Hollande finit d’intégrer pleinement la France dans l'Otan


Le gouvernement Hollande, Valls, très discrètement a fait voter en janvier 2016 une loi qui prévoit la réintégration totale de la France dans l'OTAN.

Sarkozy avait commencé le travail, Hollande rompt totalement avec la tradition d'indépendance de la France en matière militaire et économique.


"Pour André Rossard candidat à la Présidence de La République en 2017 : Si la France avait été dans une démocratie digne de ce nom, de tels arbitrages aussi important pour la liberté de La France et de ses citoyens, citoyennes, auraient été pris seulement après une vaste consultation démocratique du peuple.

C’est également ce que déclarait à la tribune de l'Assemblée Nationale fin 2008, François Hollande, alors premier secrétaire du parti socialiste, pour défendre une motion de censure portée par le groupe socialiste. Contre la décision du président Nicolas Sarkozy d'entamer des négociations pour opérer le retour de la France dans la commandement intégré de l'OTAN.

Les socialiste Hollande de l’époque Sarkosy souhaitaient ainsi "éclairer les Français sur la dangereuse rupture qu’était en train d’opérer le président Sarkozy et qui était contradictoire avec la notion de souveraineté de la France (y compris en contradiction avec la notion de souveraineté de l’Union Européenne).

Mais c'était en 2008, avec un François Hollande en animateur de l'opposition.

Car maintenant François Hollande a remplacé Nicolas Sarkozy à la Présidence de La France, Et l'actuel locataire de l’Élysée, décide d’intégrer pleinement l’OTAN.

Ce que Sarkozy avait commencé, Hollande le fini !.

En clair,  La France revient pleinement dans le giron de l'OTAN. Malgré une absence totale de communication que l'on comprend aisément au regard de la rupture historique, entamée déjà sous Sarkozy, qu’acte l'actuel gouvernement « VALLS » avec cette longue tradition d'indépendance de la France en matière militaire, confirmée De Gaulle le 7 mars 1966.

La souveraineté militaire de la France, c'est ce que brade le gouvernement de Manuel Valls pour des motifs bien étranges.

Pourtant : Il serait grand temps d’arrêter d’être les béni oui-oui, les gentils membres d’une organisation présidée par un État qui mène contre tous les pays d’Europe une offensive économique sans précédent.

Pour André Rossard, se retirer du commandement intégré serait aussi l’occasion de dénoncer cette organisation qu'est l' OTAN, qui prend progressivement la place de l’ONU dans la marche du monde en méprisant les droits les plus élémentaires des nations, ainsi que leurs populations,  et en propageant le désastre et le chaos dans le monde. Et n’oublions pas les écoutes téléphonique de la NSA.

Moi André Rossard, élu Président de La République en 2017, J’annoncerai, comme l’avait fait le Général De Gaulle le 7 mars 1966,  « le retrait de La France de l’OTAN ».

J’annoncerai, une France enfin libre, un peuple français libre, dans une nouvelle Europe libre et dynamique, totalement neutre des conflits qui ne sont pas les siens.